Allergie aux acariens domestiques Les régions au-dessus de 1200 mètres d’altitude sont vivement recommandées

Photo Pixabay.


Médecine du voyage

Source: TCS Info Feed


Les acariens domestiques sont partout, chez soi comme au travail – avec des conséquences sur la santé de nombreuses personnes allergiques.

L’acarien domestique est une arachnide de 0,3 mm invisible à l'œil nu et dont on recense environ 150 espèces. Un acarien produit jusqu’à 40 boules d’excréments par jour. Une cuillère à café pleine de poussière ramassée dans une chambre à coucher renferme en moyenne près d'un millier d’acariens et 250 000 minuscules billes d’excréments.

Causes et déclencheurs de l'allergie aux acariens domestiques
Pour vivre et se reproduire, l’acarien domestique a besoin d’un environnement chaud et humide à l’abri de la lumière. L’endroit idéal : notre lit. L’acarien se nourrit de pellicules de peau humaine et animale. L’allergène se retrouve en majeure partie dans ses excréments. Les excréments contiennent des composants déclencheurs d’allergie qui se répartissent dans les fines particules de poussière, sont inhalés et peuvent déclencher une réaction allergique.

Symptômes
Par le contact des allergènes avec les muqueuses nasales, buccales et de la gorge, les personnes concernées sont atteintes des symptômes caractéristiques d'un rhume allergique (rhinite allergique) ou d'une inflammation allergique de la conjonctive (conjonctivite allergique) : nez bouché ou qui coule, éternuements, yeux rouges et irrités. Si ces symptômes surviennent simultanément, on parle également de rhinoconjonctivite. L’inflammation des voies respiratoires supérieures peut aussi devenir chronique, notamment parce que les acariens domestiques sont présents toute l’année.

Les symptômes de l’allergie aux acariens domestiques se font typiquement sentir le matin et sont plus fréquents les mois d’hiver.

Diagnostic et diagnostic différentiel
Le diagnostic est établi par anamnèse approfondie à l’aide d’un test cutané et de prélèvements sanguins. Des symptômes similaires peuvent survenir en cas d’allergie au pollen ou aux moisissures. Les différences résident principalement par rapport aux lieux et moments de survenue des symptômes. Une observation précise des symptômes en vaut donc la peine.

Thérapie et traitement
En premier lieu, les matelas, taies d’oreiller et couvertures doivent être emballés dans une housse imperméable aux acariens qu'on appelle « encasing ». La poussière présente dans la maison doit également être réduite au minimum. Au besoin, les symptômes peuvent être traités par voie médicamenteuse, par exemple avec des antihistaminiques sous forme de spray nasal, de gouttes oculaires ou de comprimés. Une désensibilisation/immunothérapie spécifique (ITS) est recommandée en cas d'allergie aux acariens domestiques.

Conseils et astuces

  • Conserver une température ambiante entre 19 et 21 °C et une humidité relative de l’air de 50 % au maximum.
  • Si vous passez la nuit ailleurs que chez vous, nous recommandons de prendre votre propre linge de lit, ainsi qu’une housse de matelas imperméable aux acariens telle qu’évoquée ci-dessus.
  • Il est recommandé d'aérer son appartement deux à trois fois par jour pendant 5 à 10 minutes.
  • Le linge de nuit et les pyjamas devraient être lavés à 60 °C. D’une manière générale, il serait bon de seulement acheter ceux qui supportent le lavage à 60 °C.
  • Dépoussiérer les meubles avec un chiffon humide, humidifier régulièrement les sols.
    Éviter absolument d’avoir des plantes en pot ou des hydrocultures dans la chambre à coucher et ne pas en avoir trop dans les pièces à vivre, car les plantes en pot augmentent l’humidité de la pièce dans laquelle elles se trouvent.
  • Les sols optimaux sont ceux en parquet ou laminé vitrifié, en plaques de liège ou en Novilon, PVC etc.
  • Les caisses d'assurance maladie ne sont pas tenues de prendre en charge les encasings. Certaines caisses décident de prendre au moins une partie des coûts en charge sur présentation d’une ordonnance ou attestation médicale.
  • Les vacances à la montagne sont très favorables. Les vacances dans des pays tropicaux ou subtropicaux ou à la campagne le sont moins.

N’utilisez pas ces informations comme base unique de décisions en matière de santé ! Si vous avez des ennuis de santé, consultez votre médecin ou pharmacien ou adressez-vous à aha!infoline au 031 359 90 50. Surfer sur Internet ne remplace pas la visite du médecin.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.