L'Office fédéral de la santé publique met en garde contre la légionellose

Photo : BAG


Médecine d’urgence

Source: TCS Info Feed


Les cas de légionellose ont fortement augmenté ces dernières années. En 2018, on a recensé 567 cas, contre 490 en 2017 et 365 en 2016. Vous trouvez ici les recommandations pour réduire le risque de prolifération de ces bactéries.

La légionellose est une maladie respiratoire causée par des bactéries présentes naturellement dans l’eau. L’infection se produit par l’inhalation de gouttelettes contaminées. Les mesures préventives visent à empêcher la prolifération de ces bactéries.

Agent infectieux et transmission
La légionellose, appelée également maladie du légionnaire, est une infec-tion sévère des poumons provoquée par certaines bactéries du genre Legionella. Ces dernières sont naturellement présentes dans presque tous les milieux aqueux et humides et prolifèrent particulièrement bien dans les sys-tèmes hydriques dans lesquels l'eau n'est pas constamment renouvelée – voire stagne – et dont la température oscille entre 25 °C et 45 °C (conduites d'eau sanitaire, robinets et pommeaux de douches, bains à remous, installations de traitement d'air, etc.). L'infection se produit par l'inhalation de gouttelettes d'eau contaminée avec certains types de Legionella (aérosols). La transmission de personne à personne, si elle semble possible, est extrêmement rare.

Tableau clinique
Les premiers symptômes de la légionellose apparaissent 2-10 jours après l'infection et comprennent de la fièvre, de la toux, des douleurs musculaires, des maux de tête et une perte de l'appétit. La maladie peut se manifester sous forme d'une pneumonie à évolution plus ou moins sévère, qui peut être mortelle. En moyenne, 5% à 10% des malades décèdent, malgré un traitement antibiotique.

Répartition géographique et fréquence
Des cas de légionellose sont diagnostiqués dans le monde entier. En Suisse, environ 400 cas sont déclarés chaque année à l'Office fédéral de la santé publique.

Prévention
Les personnes tabagiques ou dont les défenses immunitaires sont dimi-nuées sont plus sensibles à l'infection par Legionella. En ce qui concerne les mesures préventives dans la gestion de l'eau sanitaire, la meilleure méthode pour prévenir la prolifération de Legionella dans le réseau d'eau chaude est de garantir une température d'au moins 60 °C à la sortie du réservoir et 55 °C dans le réseau de distribution. En outre, la température de l'eau froide doit rester au-dessous de 25 °C. Pour toutes les autres installations (climatisation, bains à remous, humidificateurs, etc.), se référer aux recommandations des sociétés faîtières ou du fabricant.

Source : Office fédéral de la santé publique OFSP. Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail: med@tcs.ch

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.