La tuberculose est une maladie infectieuse très contagieuse. Voici ce que nous en dit notre médecin-chef.

Prof. Dr. med. Aristomenis Exadaktylos.


Médecine du voyage

Source: TCS Info feed


Le Professeur Dr med. Aristomenis Exadaktylos, médecin-chef et directeur de clinique du centre universitaire des urgences de l’Hôpital de l’Ile à Berne nous donne ses explications sur le thème de la tuberculose.

Monsieur Exadaktylos, comment peut-on se retrouver contaminé par la tuberculose ?
Pas par une poignée de main ! La contamination se produit par les bactéries en suspension dans une pièce en raison d’une toux. Celles-ci sont alors inspirées par des personnes auparavant saines. Mais on ne se fait pas nécessairement contaminer tout de suite, dès qu’une personne se met à tousser ou à éternuer. Pour qu’une contamination ait lieu, il faut qu’une personne soit durablement dans la même pièce ou dans des environs immédiats. C’est aussi maintenant qu’il faut mentionner que nous parlons ici de tuberculose pulmonaire. Il existe aussi d’autres formes de tuberculose lors desquelles les agents infectieux de la maladie vont se nicher dans différents autres organes.

Quand est-ce que l’on peut remarquer que l’on est malade de la tuberculose ? Et qui est particulièrement à risque ?
Ce qui est injuste, c’est qu’une infection par la tuberculose peut se développer de manière latente sur une durée d’environ deux mois avant de se déclarer et de se rendre détectable en laboratoire. Mais, la bonne nouvelle et que ce n’est pas chaque personne qui est contaminée qui développera une tuberculose pulmonaire. Ce n’est que 5 à 10 pour cent des personnes contaminées qui déclencheront la maladie, du fait que la majorité des personnes saines qui se seront vues exposées aux agents infectieux bénéficieront d’un maintien sous contrôle des bacilles de tuberculose par leur système immunitaire. La mauvaise nouvelle, par contre, est qu’il est possible qu’il se passe jusqu’à deux ans avant que la maladie ne se « déclenche », par exemple lorsque le système immunitaire est affaibli par une autre infection ou une autre maladie. La tuberculose représente donc une bombe à retardement subreptice dans notre corps. Comme nous l’avons déjà mentionné, ce n’est de loin pas chaque personne touchée qui déclarera la maladie, mais plutôt les jeunes enfants, les personnes âgées ou les personnes dont le système immunitaire est déjà affaibli qui sont véritablement à risque.

Est-ce que l’on peut se faire vacciner contre la tuberculose ?
Il existe un vaccin atténué vivant (vaccin BCG) qui est recommandé pour les bébés dès l’âge d’un mois. L’efficacité de la vaccination sera nettement moindre si elle intervient à partir de la quinzième année de vie. En Suisse, la vaccination n’intervient que dans des circonstances exceptionnelles, et dans ce cas seulement dans la première année de vie d’un enfant.

Qu’est-ce qu’une tuberculose ouverte contrairement à une tuberculose fermée, et pourquoi une tuberculose ouverte est-elle nettement plus dangereuse ?
Les personnes infectées ne peuvent contaminer d’autres personnes que si les agents infectieux de la tuberculose ont une connexion directe avec les bronches. Celles-ci sont reliées aux bronches principales et à la trachée, et c’est ainsi que les bactéries responsables de la tuberculose sont expulsées, encapsulées dans de petites gouttelettes, lorsque la personne tousse. Cet état contagieux de la tuberculose s’appelle une « tuberculose ouverte ». Et c’est flagrant : quand les bactéries de la tuberculose peuvent être tracées dans les expulsions des personnes infectées, alors c’est là que se présente le plus fort taux de contagion potentielle.

Est-ce que l’on peut reconnaître une tuberculose avant qu’elle ne se soit véritablement « déclarée » ?
Oui, c’est possible. La tuberculose est causée par un type particulier de mycobactéries : le mycobacterium tuberculosis. La présence de ce mycobactérium peut être analysée en laboratoire au moyen d’un protocole de tests spécifiques.

Quels sont les indicateurs typiques d’une tuberculose ?
Dans 80 pour cent des cas, la tuberculose touche les poumons. C’est pourquoi les symptômes typiques sont la toux avec expectoration, la fièvre et la perte de poids. Les patients souffrant de tuberculose sont mal en point et dépérissent physiquement de manière notable.

Comment peut-on soigner la tuberculose ?
La tuberculose se traite au moyen d’antibiotiques spéciaux pendant une durée de plusieurs mois, et elle est guérissable. Un tout petit pourcentage des bactéries responsables de la maladie sont résistantes aux médicaments visant à combattre la tuberculose. Dans ce cas, le traitement sera beaucoup plus long et plus complexe. L’on trouve ce type d’infections par la tuberculose dans les pays d’Afrique, par exemple.

Est-ce que cette maladie présente un risque potentiellement mortel ?
Sans traitement au moyen des médicaments spécialisés, elle se développe très souvent avec un résultat mortel, et ce après une longue période de maladie.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.