Morsure de tique : mieux vaut prévenir que guérir



Médecine d’urgenceMobilité

Source: TCS MyMed


Les tiques n’attaquent pas seulement les chasseurs, les coureurs d’orientation et les travailleurs forestiers. Toute personne se trouvant dans la nature est une proie potentielle.

Plus nous en savons sur les tiques, mieux nous pouvons nous protéger en amont contre les maladies transmissibles par leurs morsures.

Mesures préventives

  • Portez des vêtements et des chaussures fermés lorsque vous vous trouvez dans une zone à risque.
  • Mettez vos bas/chaussettes par-dessus le bas de votre pantalon.
  • En plus de cela, utilisez un spray anti-tiques. Tenez toutefois compte du fait que cette méthode n’est efficace que pendant une période limitée et qu'elle n’est pas suffisamment fiable si elle est utilisée seule.
  • Après avoir séjourné un certain temps dans la nature, prenez une douche et frottez bien votre peau. Examinez systématiquement votre corps pour détecter la présence éventuelle de tiques, en particulier là où les morsures sont les plus fréquentes : zone pubienne, intérieur des cuisses, nombril et environs, en dessous des seins, aisselles, épaules, cou et nuque, racines des cheveux, arrière des oreilles, creux des genoux et pli des coudes. Portez une attention particulière aux petites larves et aux nymphes : elles sont très petites, brun clair et peuvent facilement passer inaperçues, car elles ressemblent presque à une tache de rousseur.
  • À votre retour, il faut également retirer les tiques des vêtements, par exemple avec un rouleau anti-peluches. Suspendez vos vêtements humides pour les faire sécher, car les tiques peuvent y survivre plusieurs heures.
  • Lorsque vous marchez et jouez, essayez de ne pas vous promener le long des buissons et des arbustes. Évitez de marcher dans les herbes hautes et les buissons.
  • Faites attention si vous vous couchez sur l’herbe d'une forêt, d'une prairie, d'un parc ou d'un jardin.


Retirer une tique

  • Une fois détectée, retirez la tique le plus tôt possible à l’aide d’une fine pince à épiler en la saisissant directement sur la peau et en la tirant délicatement en continu.
  •  N’essayez jamais de tuer la tique avec de l’huile, de la colle ou par le feu. Même si une partie de la trompe de l’insecte reste coincée dans la peau, ce n’est pas très grave, car l'organisme se charge de rejeter le corps étranger.
  • Désinfectez bien la zone de la morsure (cela n’empêche cependant pas la transmission de maladies).
  • Documentez soigneusement la morsure de la tique : 1. Quand l’attaque a-t-elle supposément eu lieu ? 2. Où l’attaque a-t-elle supposément eu lieu ? 3. Quand la tique a-t-elle été retirée ?
  • Conservez la tique dans une petite boîte étiquetée pour une éventuelle analyse ultérieure.
  • Observez bien la morsure dans les jours et les semaines qui suivent.
  • Si vous présentez des symptômes visibles tels qu'un érythème migrant (rougeur qui évolue, éruption cutanée), des symptômes de type grippal, des vertiges, des maux de tête, des douleurs dans les articulations et/ou des nausées, consultez absolument un médecin et insistez pour obtenir un diagnostic précis. Emportez votre documentation avec vous.


Il est également important de savoir qu’un vaccin préventif existe contre la méningo-encéphalite à tiques (FSME). À ce sujet, suivez les recommandations de vaccination de l’Office fédéral de la santé publique. En revanche, il n’existe malheureusement pas de vaccin contre la maladie de Lyme.


Source et collaboration avec la Ligue suisse des maladies à tiques (LMT) (www.zeckenliga.ch). N’utilisez pas ces informations comme base unique de décisions en matière de santé ! Si vous avez des ennuis de santé, prenez contact avec votre médecin ou adressez-vous à la Ligue suisse des maladies à tiques. Surfer sur Internet ne remplace pas une consultation médicale.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.