Claustrophobie dans les tunnels : traverser le tube en toute sécurité

Photo : Pixabay


Maladies & symptômesMédecine du voyageMobilité

Source: TCS Info Feed


Le plus long tunnel routier du monde mesure 24,5 kilomètres. Il s’agit du tunnel de Laerdal en Norvège. Celui qui le parcourt à 60 kilomètres-heure passe donc environ 25 minutes dans un tunnel de roche interminable.

Pour beaucoup d’automobilistes, et en particulier pour les passagers en voiture, des tunnels bien plus modestes sont déjà menaçants. La claustrophobie dans les tunnels est une variante particulière de claustrophobie, donc de la peur des endroits confinés – la peur des lieux et des situations dans lesquels la fuite n’est pas possible.

Les automobilistes et leurs passagers qui souffrent de cette claustrophobie des tunnels se sentent menacés par des dangers auxquels ils ne pourraient pas faire face dans ce tunnel. Ils sont assaillis de pensées liées à l’impossibilité de fuir, ceci génère du stress. Ce stress se manifeste par exemple par des sentiments d’oppression, des tremblements, une transpiration abondante ou un souffle raccourci. Dans les cas les plus sévères, cet état de stress peut provoquer un accident avec des dommages aux personnes.

Sans faire beaucoup de détours, il est difficile de partir en vacances dans le sud sans passer à un moment ou un autre par un trajet qui comprend un ou plusieurs tunnels. Ces conseils peuvent vous permettre de mieux supporter la claustrophobie dans les tunnels :

  • Informez-vous avant le trajet sur internet au sujet du tunnel en question, car on peut bien mieux appréhender ce que l’on connaît
  • Respirez consciemment, tranquillement et profondément
  • Soyez conscient que de la surveillance, de l’aide et des sorties de secours sont à disposition
  • De la musique, une livre audio ou une autre distraction peuvent aussi aider à occuper la conscience des passagers.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.