Hyperhidrose : quand la transpiration devient un fardeau quotidien

Dr Mandana Péclard, spécialiste FMH en médecine générale et en médecine interne du cabinet situé sur la Paradeplatz à Zurich.


Maladies & symptômes

Source: TCS Info Feed


Dr Mandana Péclard, spécialiste FMH en médecine générale et en médecine interne du cabinet situé sur la Paradeplatz à Zurich, répond à nos questions sur l’hyperhidrose.

Madame Péclard, qu’est-ce que l’hyperhidrose ?
L’hyperhidrose désigne une production excessive de sueur qui dépasse la normale et commence à devenir gênante. Elle peut survenir localement, sous les aisselles, aux mains et aux pieds, au front ou encore de manière généralisée sur l’ensemble du corps.

Quels sont les symptômes typiques de l’hyperhidrose ?
L’hyperhidrose se manifeste par une transpiration excessive qui peut apparaître à tout moment, même si la personne concernée n’est pas active. Il s’agit en l’occurrence de l’humidité que l’on ressent lorsque la sueur se met à couler le long du bras ou que l’on ne peut rien toucher sans faire de taches.

Les symptômes peuvent-ils s’accentuer sous l’effet de l’émotion ?
Oui, le stress positif et négatif, psychique et émotionnel peut influencer l’hyperhidrose. Par exemple, lorsqu’on doit effectuer une présentation et que l’on sait que l’on souffre d’hyperhidrose, cela en accentue le plus souvent les symptômes. C’est un phénomène qui touche souvent des hommes obligés de travailler en complet veston. Beaucoup d’entre eux doivent emporter plusieurs chemises pour pouvoir se changer en cas de transpiration excessive.

Quelles sont les origines d’une telle maladie ?
L’hyperhidrose se divise en deux groupes : l’hyperhidrose essentielle ou idiopathique (hyperhidrose primaire) dont l’origine est inconnue et l’hyperhidrose secondaire dont on connaît l’origine. La plupart des patient-e-s sont atteints d’hyperhidrose primaire. L’hyperhidrose secondaire est due par exemple à un diabète, à une surcharge pondérale, un dérèglement de la glande thyroïde ou à la prise de médicaments comme des substances psychotropes.

Comment procède-t-on à son diagnostic ?
En général, le diagnostic est posé dans le cadre de l’anamnèse. On pose au patient des questions ciblées :

  • Quand transpirez-vous ?
  • À la suite de quoi vous mettez-vous à transpirer de manière excessive ?
  • Depuis quand transpirez-vous ?
  • Y-a-t-il dans votre famille des cas d’hyperhidrose connus ?

Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail: med@tcs.ch

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.