Coronavirus : le Conseil fédéral prend des mesures drastiques



CoronaInformations de voyage

Source: TCS MyMed


Le Conseil fédéral prend des mesures d'urgence et ordonne des actions drastiques pour contenir le coronavirus. La nouvelle ordonnance est applicable immédiatement et au moins jusqu'au 30 avril.

  • Elle interdit tout événement impliquant plus de 100 personnes avec effet immédiat et jusqu'au 30 avril.
  • Les restaurants, bars et discothèques peuvent accueillir un maximum de 50 personnes personnel compris.
  • Pas de cours avant le début du mois d'avril : aucun cours ne peut avoir lieu dans les écoles avant le 4 avril sur place. Toutefois, les cantons peuvent prévoir des structures d'accueil pour les écoles primaires afin d'éviter que les enfants ne soient gardés par leurs grandsparents.
  • L'entrée en provenance d'Italie sera encore plus limitée. Seuls les citoyens suisses et les personnes ayant une autorisation de séjour en Suisse, ainsi que les personnes qui doivent se rendre en Suisse pour des raisons professionnelles, sont encore autorisés à entrer sur le territoire. Le Conseil fédéral a également décidé que, avec effet immédiat, les contrôles aux frontières Schengen seront réintroduits à toutes les frontières intérieures avec effet immédiat en fonction de la situation.
  • Le Conseil fédéral recommande que les personnes de plus de 65 ans n'utilisent pas les transports publics. Mais tous les autres devraient également "éviter les transports publics dans la mesure du possible". Les employeurs devraient également rendre cela possible pour les employés qui font la navette, grâce à des horaires de travail flexibles et au bureau à domicile.


Le Conseil fédéral met également à disposition jusqu'à 10 milliards de francs pour l'aide immédiate à l'économie. À cette fin, elle réduit le délai d'attente pour le chômage partiel à un jour. Cela signifie que les entreprises ne devront supporter la perte d'une journée de travail de manière indépendante qu'une seule fois avant d'avoir droit à l'aide de l'assurance chômage. Et il émettra des garanties de crédit pour les entreprises particulièrement touchées.


+++ MISE À JOUR, 12 mars 2020+++
Le président américain Donald Trump a annoncé une interdiction d'entrée depuis l’Europe lors d'un discours à la nation américaine. «Nous allons suspendre tous les voyages de l'Europe vers les États-Unis pour les 30 prochains jours», a déclaré M. Trump mercredi soir à la Maison Blanche.


Plus précisément, a-t-il dit, il s'agissait d'étrangers qui avaient séjourné dans les 26 pays de l'espace Schengen au cours des 14 jours précédents. La Grande-Bretagne n’est pas incluse. Les Américains qui font les tests correspondants ne sont pas non plus concernés. La Suisse est également touchée. L'interdiction d'entrée entre en vigueur ce vendredi à 23h59 (heure locale / samedi, 4h59 CET). Les passagers dont les vols en provenance d'Europe partent avant cette heure seront autorisés à entrer dans le pays. La compagnie aérienne SWISS a l'intention de fournir aujourd'hui des informations sur les mesures qui en découlent.


+++MISE À JOUR, 10.3.2020+++
Lors de la conférence de presse de lundi, le Premier ministre italien a fait part de la situation précaire en Italie. «Toute l'Italie sera une zone protégée», a déclaré Giuseppe Conte. Seules les personnes ayant un besoin avéré de travail, dans des situations d'urgence et pour des raisons de santé seront autorisées
à se déplacer dans le pays. Les liaisons ferroviaires et aériennes ne sont pas encore affectées.

Environ 60 millions de personnes ne sont plus autorisées à circuler librement

Avec les mesures prises jusqu'à présent, l'Italie n'a pas réussi à ralentir le nombre de personnes nouvellement infectées. Giuseppe Conte décrit la situation actuelle comme une compétition contre le temps : «Nous n'avons pas le temps. Les chiffres nous montrent que nous avons une augmentation significative des infections, des personnes en soins intensifs et, malheureusement, aussi des personnes qui sont décédées. Il faut donc changer nos habitudes».

Les restaurants et les bars n'ouvrent que jusqu'à 18 heures
Les écoles, les jardins d'enfants, les universités, tous les musées, les centres culturels, les piscines, les théâtres et les salles de sport sont fermés jusqu'au 3 avril. C'est trois semaines de plus que ce qui était prévu à l'origine. En outre, Giuseppe Conte a émis une interdiction de rassemblement en plein air et dans des salles accessibles au public. Les restaurants et les bars peuvent être ouverts jusqu'à 18 heures au plus tard et les clients doivent respecter une distance minimale d'un mètre. Les mariages, les enterrements, les services religieux et même la vie nocturne sont interdits.

Liaisons ferroviaires et aériennes
Les liaisons ferroviaires et aériennes internationales ainsi que les transports publics locaux ne doivent pas être suspendus. En ce qui concerne les pays étrangers, «rien ne changera», a déclaré M. Conte.

Voyager malgré les coronavirus - est-ce encore possible ? Lisez cet article :
www.tcs-mymed.ch/reisenews/reisen_trotz_coronavirus_ist_das_moeglich

L’OFSP publie de nouvelles règles
La forte propagation du virus Sars-CoV-2 a incité l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à modifier la réglementation en matière de quarantaine :

  • Les personnes infectées doivent rester en isolement pendant au moins 10 jours. Après ces 10 jours, la personne peut sortir de quarantaine si elle n'a plus de symptômes depuis 48 heures. Auparavant, 14 jours d'isolement étaient mentionnés à plusieurs reprises.
  • Seules les personnes très proches de la personne infectée doivent rester en quarantaine pendant au moins 5 jours - c'est-à-dire les personnes qui vivent avec la personne infectée ou qui ont eu des contacts intimes avec elle.
  • Seules les personnes particulièrement vulnérables, celles qui devraient être traitées à l'hôpital et le personnel des institutions médicales sont testées pour le virus. Les personnes qui ne présentent que des symptômes légers d'une éventuelle maladie Covid-19 et qui ne sont pas particulièrement exposées ne seront plus testées.

+++MISE À JOUR, 6.3.2020+++
«
La protection de la population est la première priorité du gouvernement», déclare Alain Berset. Lors de la conférence de presse d'aujourd'hui, Alain Berset, chef du Département fédéral de l'intérieur, et Daniel Koch, chef de la division Maladies transmissibles à l'Office fédéral de la santé publique, ont fourni des informations sur les nouvelles mesures définies pour la protection des personnes particulièrement vulnérables.

Les personnes de plus de 65 ans, celles qui souffrent de diabète ou de maladies respiratoires sont particulièrement exposées. L'objectif est également de prévenir la surcharge des établissements de soins de santé. «La situation met beaucoup de pression sur les établissements de santé, les cantons m'ont informé», déclare Alain Berset. «Il s'agit aussi de la solidarité de notre pays contre un virus pour lequel il n'existe pas de vaccination. Nous devons maintenant tous protéger la population la plus vulnérable.»

Les nouvelles recommandations principales à la population :

  • Evitez de rendre visite à vos amis à l'hôpital ou dans les maisons de soins
  • Lorsque vous attendez à la gare ou à l'arrêt de bus, restez aussi loin que possible des autres personnes
  • Réduisez votre trafic de loisirs. Évitez autant que possible de voyager aux heures de pointe.
  • Restez le plus loin possible des autres personnes dans les transports publics et appliquez les règles d'hygiène et les recommandations de comportement.
  • Si vous présentez des symptômes de maladie respiratoire (par exemple, toux et fièvre), évitez si possible d'utiliser les transports publics.
  • Pour les personnes à risque : Faites-vous livrer vos achats et évitez les contacts inutiles


Les nouvelles recommandations principales aux employeurs :

  • Respect des lignes directrices en matière d'hygiène
  • Créer de la distance sur le lieu de travail grâce à des mesures de bureau à domicile ou d'aménagement de l'espace
  • Pour les personnes à risque : Mieux vaut rester chez soi
  • Les références professionnelles ne doivent être demandées qu'à partir du 5e jour
  • Les employés doivent éviter de voyager dans les transports publics pendant les heures de pointe.


Alain Berset : «Le Conseil fédéral est conscient que le virus a un impact sur l'économie et la vie publique». L'important est de trouver un moyen de limiter les dégâts au maximum.

Adhérer aux mesures
«Les jeunes qui présentent des symptômes de type grippal devraient rester à la maison et ainsi minimiser le risque d'infection. Les cabinets médicaux, les hôpitaux et les salles d'urgence ne devraient pas être utilisés par ceux qui n'ont pas besoin de soins particuliers», déclare Daniel Koch. Il est très important de respecter les mesures d'hygiène et les consignes de distance. Cela devrait rendre la propagation du virus aussi difficile que possible.

Interdiction d'événements en cours d'examen
La semaine prochaine, nous vérifierons à nouveau comment l'interdiction des manifestations (plus de 1000 personnes) sera maintenue. Si l'interdiction est étendue, des mesures d'accompagnement pour l'économie, le sport et la culture seront également examinées.


+++UPDATE, 5.3.2020+++
En plus des mesures d'hygiène déjà connues, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a défini une autre mesure. La nouvelle règle est que les gens doivent garder leurs distances avec les autres autant que possible. La
«distanciation sociale» s'applique, par exemple, si vous faites la queue. Il existe un risque particulier, notamment pour les personnes âgées.

La campagne de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) «Comment se protéger» fournit des informations sur la meilleure façon de se protéger. Vous trouverez toutes les informations ici : bag-coronavirus.ch.

L’OFSP conseille de rester à la maison même si vous avez de la toux ou de la fièvre
Il y a quelques jours encore, il était conseillé à ceux qui avaient de la fièvre et toussaient de rester chez eux. Aujourd'hui, ce sont les autorités qui indiquent que toux ou fièvre suffisent à elles seules à empêcher les gens de quitter leur domicile, afin de protéger les autres.

L'armée suisse prend des mesures
Comme l'annonce l'armée suisse, les troupes du secteur médical et logistique seront soumises à une interdiction de congé au cours du week-end prochain. Cette mesure vise à réduire la probabilité d'infection.

Suisse : ajustements des plans de vol
En raison du développement du coronavirus, Swiss a adapté son programme de vol à partir du 8 mars. L'ensemble du réseau court et moyen courrier de Genève et de Zurich est concerné. Les vols long-courriers à destination de Tokyo, Osaka et Singapour seront également touchés.

Lequel est le plus dangereux, la grippe ou le coronavirus ?
L'Institut Robert Koch souligne que la majorité des cas de coronavirus sont légers à asymptomatiques. Cependant, le taux de mortalité (proportion des décès) est plus élevé que pour la grippe. En effet, la majorité des maladies se développent sans symptômes et ne sont donc même pas connues. Et parce que - contrairement au coronavirus - il existe un vaccin efficace contre la grippe qui réduit considérablement le taux d'infection et de mortalité.

Est-il possible de transmettre le virus même si l'on n'a guère de symptômes ?
Des études menées par la Charité - Universitätsmedizin Berlin, l'Institut de microbiologie des forces armées allemandes et la Clinique Schwabing de Munich ont démontré que certains patients atteints d'une infection par coronavirus et traités à la Clinique Schwabing de Munich ont des virus infectieux dans le nasopharynx, même si leurs symptômes sont légers. Les groupes de recherche concluent que même les patients infectés présentant des symptômes bénins peuvent transmettre le virus. Certaines personnes sont porteuses du virus corona, mais ne présentent elles-mêmes aucun symptôme.


+++ MISE À JOUR, 4 mars 2020, 14h45+++
Le nombre de cas suspects et confirmés de coronavirus en Suisse augmente rapidement.
«Nous avons 54 cas confirmés en Suisse et 39 cas testés positifs par un laboratoire de première ligne. Cela signifie que nous sommes proches de la barre des cent. Cela signifie également que plus de 200 à 300 personnes sont en quarantaine», déclare Daniel Koch, chef de la division Maladies transmissibles (OFSP).

La ligne téléphonique Coronavirus a reçu plus de 2000 appels hier, et le site web de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) est également activement consulté. Plus de 3,7 millions de clics ont déjà été enregistrés. Dans le monde entier, le Coronavirus  a déjà fait plus de 3 000 victimes dans au moins 80 pays. En Europe, il y a plus de 3000 cas et 85 décès - à ce jour. Daniel Koch : «Nous ne paniquons pas. La situation est grave et le deviendra de plus en plus».

L'Italie ferme toutes les écoles
En Italie, toutes les écoles du pays seront fermées pendant deux semaines. «Il est difficile de juger la situation dans d'autres pays. La situation en Italie est si grave que toutes les mesures possibles seront probablement prises pour maîtriser la situation», a déclaré Daniel Koch.

Principalement des cas mineurs dans les hôpitaux
Le risque pour les personnes de plus de 65 ans augmente rapidement. Koch poursuit : «Les cas que nous avons maintenant dans les hôpitaux sont pour la plupart des cas bénins qui ne sont pas à l'hôpital pour des raisons cliniques». Mais il laisse entendre que cela pourrait bientôt changer. Ensuite, il faut réfléchir à la manière de faire face à l'avenir, c'est ce à quoi s'occupe actuellement l'OFSP, a déclaré M. Koch.

Les Suisses de l'étranger
Hans-Peter Lenz, du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), résume la situation des Suisses de l'étranger. «Nous n'avons aucune information sur les ressortissants suisses qui seraient touchés par le coronavirus.» Le personnel des ambassades est également en bonne santé. La situation en Iran est un sujet majeur. «Le DFAE est en contact étroit avec la représentation à Téhéran». Celle-ci informera les citoyens suisses des possibilités de quitter le pays.


+++ MISE À JOUR, 4 mars 2020+++
Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), le laboratoire de référence pour les maladies virales émergentes (NAVI) à Genève, en Suisse, a confirmé des infections par le nouveau coronavirus dans
58 ce matin cas.

Des rapports de maladies ont été reçus des cantons : Argovie, Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Berne, Fribourg, Genève, Grisons, Schwyz, Tessin, Vaud, Valais et Zurich. Tous les patients sont isolés. Les autorités sanitaires notifient les personnes de contact proches.

Jusqu'à présent, plus de 2200 personnes suspectées d'être atteintes du nouveau coronavirus ont été testées négatives (tous laboratoires confondus). Des écouvillons du nez et de la gorge ont été examinés dans des laboratoires de diagnostic. Plusieurs personnes sont en quarantaine dans leur canton de résidence. Ils doivent rester chez eux et éviter tout contact avec les autres.

Est-il possible d'être infecté par le nouveau coronavirus en Suisse ?
Selon l'OFSP, des infections par le nouveau coronavirus ont été confirmées en Suisse. D'autres infections sont possibles. Afin de prévenir la propagation du virus dans la mesure du possible, les personnes infectées sont isolées. Toute personne ayant eu un contact étroit avec une personne malade (à moins de 2 mètres pendant plus de 15 minutes) doit rester en quarantaine pendant deux semaines. Le risque de contracter le nouveau coronavirus en Suisse est actuellement modéré grâce à cette mesure.

Que devez-vous faire si vous avez eu un contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus ?
Avez-vous eu un contact étroit (distance inférieure à 2 mètres pendant plus de 15 minutes) avec une personne infectée par le nouveau coronavirus ? Appelez ensuite immédiatement votre médecin ou l'hôpital. En fonction de l’évolution, es autorités sanitaires cantonales décideront alors si une quarantaine est nécessaire dans votre cas. Une quarantaine est nécessaire pour empêcher toute nouvelle propagation du virus. En effet, vous pourriez infecter d'autres personnes, même si vous n'avez pas encore de symptômes tels que fièvre, toux ou difficultés respiratoires.

Le nouveau coronavirus peut-il être transmis par l'alimentation ?
Selon l'OFSP, une transmission du nouveau coronavirus à l'homme par l'alimentation n'a pas encore été identifiée.

Les animaux de compagnie peuvent-ils propager le nouveau coronavirus en Suisse ?
Selon l'OFSP, il n'y a aucune preuve de la présence du nouveau coronavirus chez les animaux de compagnie (chiens, chats, etc.) ou les animaux de ferme qui sont communs en Suisse. L'origine du virus n'a pas encore été déterminée. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure actuellement d'estimer quelles espèces animales - le cas échéant - pourraient être touchées. Les mesures d'hygiène habituelles, telles que le lavage des mains après un contact avec des animaux, s'appliquent.

48 000 personnes guéries
Il y a 2502 cas confirmés de coronavirus en Italie, dont 79 sont morts. Comme pour tous les pays et régions touchés par le coronavirus, il en va de même pour l'Italie : les voyageurs doivent s'informer sur la situation locale. La Chine et plus de 70 autres pays ou régions ont confirmé des infections par le nouveau coronavirus.

Plus de 90 000 cas d'infection par le nouveau coronavirus ont été signalés dans le monde. Pour la plupart des gens, la maladie est bénigne. Cependant, les personnes âgées en particulier peuvent tomber gravement malades. 3118 personnes sont mortes ; 175 personnes sont mortes en dehors de la Chine continentale. Au total, plus de 48 000 personnes ont été guéries.

Feu vert pour les essais de vaccins
Selon le secrétaire à la santé Alex Azar, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a donné le feu vert aux premiers essais cliniques d'un éventuel vaccin contre le coronavirus. C'est ce qu'a déclaré M. Azar mardi après une visite à l'Institut national de la santé à Bethesda, dans le Maryland, en compagnie du président américain Donald Trump et du directeur de l'Institut national des maladies infectieuses, Anthony Fauci. M. Fauci a souligné que cela ne change pas le calendrier actuel pour un éventuel vaccin : «L'ensemble du processus prendra au moins un an ou un an et demi».

La Banque mondiale fournit des milliards d'aide d'urgence
La Banque mondiale a annoncé une aide d'urgence de douze milliards de dollars dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Cela devrait aider les pays à faire face aux conséquences médicales et économiques de l'épidémie, a déclaré mardi le président de la Banque mondiale, David Malpass. Il y a encore beaucoup d'inconnues en rapport avec le virus, a-t-il dit, et beaucoup plus d'aide pourrait être nécessaire. M. Malpass a appelé les pays à coordonner leurs efforts au niveau régional et international.


+++MISE À JOUR, 3.3.2020+++
Selon les derniers chiffres des cantons et de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), 43 infections à coronavirus sont actuellement confirmées en Suisse. Sur ce nombre, 42 sont actifs. Les cantons de Zurich (9), des Grisons (9) et de Genève (8) sont les plus concernés.


Les autres cantons touchés sont Bâle-Campagne et Bâle-Ville (3 chacun), suivis des cantons d'Argovie, de Berne, de Fribourg et du Valais (2 chacun), Vaud et le Tessin étant chacun infectés. Il n'y a pas encore eu de cas de décès confirmé en Suisse. Le Tessin compte une personne infectée et guérie.

8000 employés de Google doivent rester à la maison
Les deux entreprises technologiques américaines Google et Twitter demandent à une partie de leur personnel de travailler à domicile. Chez l'opérateur du moteur de recherche, les 8000 employés de Dublin sont tous touchés après qu'un collègue ait signalé des symptômes de type grippal. Le service d'information Twitter prescrit le travail à domicile pour tous les employés à Hong Kong, au Japon et en Corée du Sud. En outre, le siège social est recommandé à tous les employés dans le monde entier, si possible.

Le géant pharmaceutique Pfizer travaille sur le médicament corona
Le fabricant de médicaments Pfizer travaille sur une préparation qui pourrait aider à contenir le coronavirus. La société pharmaceutique a identifié certaines substances antivirales, qui sont déjà en cours de développement, qui pourraient avoir le potentiel d'inhiber la prolifération du coronavirus, a déclaré la société. La société va maintenant travailler avec d'autres pour tester ces substances. Pfizer espère pouvoir présenter des résultats d'ici la fin mars et, si une ou plusieurs des substances sont prometteuses, effectuer les tests nécessaires d'ici la fin de l'année.


Le nombre de décès dus à la maladie pulmonaire Covid-19 est passé à plus de 3000 dans le monde. En Suisse, les infections au coronavirus ont doublé au cours du week-end, passant à 24. Les personnes concernées proviennent d'environ onze cantons : Argovie, Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Berne, Fribourg, Genève, Grisons, Tessin, Vaud, Valais et Zurich. Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), toutes les personnes infectées sont isolées.

Le gouvernement fédéral durcit les mesures

Sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), on peut lire : «Notre campagne d'information sur le nouveau coronavirus passe du jaune au rouge.» Outre les trois règles d'hygiène précédentes, il existe désormais trois autres règles : se laver soigneusement les mains, tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du bras, et rester chez soi en cas de fièvre et de toux. Elles sont valables immédiatement et sont destinées à se protéger et à protéger les autres contre l'infection par le nouveau coronavirus.

Les nouvelles règles sont les suivantes :

  • Évitez de serrer la main
  • Ne vous rendez au cabinet du médecin ou au service des urgences qu'après avoir pris rendez-vous par téléphone
  • Jeter le mouchoir en papier dans une poubelle fermée après usage


Comment le nouveau coronavirus (covid-19) est-il transmis ?
Le nouveau coronavirus se transmet principalement par contact étroit et prolongé. Cela signifie à une distance de moins de 2 mètres pendant plus de 15 minutes. La transmission se fait par gouttelettes : Si la personne infectée éternue ou tousse, les virus peuvent atteindre directement les muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux d'autres personnes. Les virus excrétés survivent pendant plusieurs heures sous forme de minuscules gouttelettes sur les mains ou sur des surfaces telles que les poignées de porte, les rampes d’escalier, les boutons d'ascenseur, etc. On ne sait pas encore s'il est possible d'être infecté en touchant ces surfaces, puis en touchant la bouche, le nez ou les yeux.

Un jardin d'enfants en quarantaine dans le canton d'Argovie
Non seulement les infections confirmées ont fortement augmenté, mais aussi le nombre de personnes en quarantaine. À Spreitenbach (Argovie), par exemple, un jardin d'enfants est touché. Après qu'un enseignant ait été testé positif pour le virus, 44 enfants et 8 enseignants ont été mis en quarantaine et doivent rester chez eux pendant deux semaines. «Ils sont actuellement informés de la réglementation en matière de quarantaine», déclare le canton d'Argovie. 

Huit personnes infectées à Genève
Genève compte actuellement le plus grand nombre de personnes infectées parmi les cantons suisses. Cinq nouveaux cas ont été ajoutés au cours du week-end. L'hôpital universitaire de Genève compte désormais huit patients atteints de coronavirus pour traitement, selon la «Tribune de Genève».

L'interdiction des grands événements ignorée
À Liestal et à Sissach, le carnaval a été célébré malgré l'annulation – ce qui a eu des conséquences.  Le gouvernement du Baselbiet a immédiatement imposé une interdiction de servir des boissons dans les deux manifestations. Jusqu'à ce matin, ni boissons ni nourriture ne pouvaient être servies. C'est une conséquence directe de l'application des mesures de sécurité contre une épidémie.

Transports publics : faut-il toujours prendre le train ou le bus ?
Malgré quelques cas de coronavirus en Suisse, les transports publics fonctionnent toujours comme d'habitude. Le ministre de la santé Alain Berset a clairement indiqué lors d'une conférence de presse vendredi que l'interdiction s'appliquerait aux grands événements de plus de 1000 participants. Les trains, les cinémas ou les bureaux en espace ouvert n'étaient pas concernés par cette mesure.

Premiers cas à Berlin et à New York
L'État de New York a confirmé son premier cas de coronavirus, a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo sur Twitter. Il appelle les habitants à rester calmes et à ne pas éprouver une «peur disproportionnée». La patiente est une femme d'une trentaine d'années qui a contracté le virus lors d'un voyage en Iran. Elle a été mise en quarantaine à son domicile.

Plus de 130 infections en Allemagne
Tard dimanche soir, le premier cas avéré à Berlin a été connu. En Allemagne, des cas de ce nouveau coronavirus ont été détectés dans dix des seize États allemands. Plus de 130 infections avaient été détectées en fin de soirée dimanche, selon les autorités des États. Aucune infection à coronavirus n'a été signalée en Sarre et dans la plupart des nouveaux États avant le week-end.

Dans le Bade-Wurtemberg et en Bavière, les élèves doivent rester à la maison après la fin des vacances de carnaval s'ils ont séjourné dans l'une des zones à risque. Dans le sud-ouest, cet appel touche aussi explicitement de nombreux fonctionnaires et policiers qui reviennent de vacances. Comme zones à risque, le ministère de la santé de l'État nomme la province de Lodi, en Italie du Nord, dans la région de Lombardie et la ville de Vo, dans la province de Padoue (région de Vénétie), ainsi que certaines régions de Chine, d'Iran et de Corée du Sud.  

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.