Peur des examens : du trac à l’angoisse



Maladies & symptômesTraitement

Source: TCS MyMed


Madame Dorothee Schmid, lic. phil., psychologue spécialisée en psychothérapie FSP et responsable du domaine des troubles anxieux et compulsifs de la clinique privée Wyss AG, répond à nos questions sur la peur des examens.

Madame Schmid, quand peut-on parler d’une peur des examens ?
«La peur liée à l'examen est définie comme étant un sentiment excessif d’angoisse et d'inquiétude avant, pendant et après des examens, la crainte de résultats individuels insuffisants et de l'évaluation négative propre qui en découle.» (Brown et al., 2010)

Y-a-t-il différentes conditions préalables pour justifier cette forme de peur ?
Oui, il faut réunir plusieurs conditions préalables pour que ce type de peur se développe :

  • Instances de contrôle défavorables : Lorsque la personne est convaincue de ne pas pouvoir faire face.
  • Auto-perception faible de l’efficacité personnelle : Cela veut dire que la personne concernée a un sentiment d’impuissance personnelle.
  • La volonté de performance au sens de l’évitement : On en parle lorsque la personne pense qu’elle ne doit pas montrer de signe de faiblesse.
  • Des pensées défavorables à propos des examens : La personne concernée se fait des idées pessimistes à propos de l’examen, des épreuves ou de sa propre performance.
  • Comportements défavorables : Par exemple, une préparation insuffisante à l’examen.


Y-a-t-il aussi des facteurs qui amplifient la peur juste avant un examen ?
Les conditions préalables mises à part, plusieurs facteurs précédant immédiatement un examen jouent un grand rôle dans la peur des examens :

  • Mauvaise préparation : Quand on ne s'est pas suffisamment préparé, cela peut déclencher une appréhension compréhensible et même justifiée.
  • Perfectionnisme : Si une personne a des exigences très élevées envers elle-même, cela peut devenir problématique en situation d'examen.
  • Pensées irrationnelles : Les personnes concernées se laissent aller à une foule de pensées pessimistes avant l’examen imminent (et au-delà) et déclenchent un blocage intérieur.
  • Pression extérieure : Les attentes des proches de la personne concernée, par exemple, jouent un rôle important à cet égard.
  • Peur de l’échec : La peur de l’échec peut devenir un obstacle majeur pour le candidat.
  • Scénarios catastrophes : À l’approche d’un examen, les candidats échafaudent les pires scénarios, s’imaginent à quel point les épreuves seront difficiles et craignent de ne plus rien savoir.
  • Black-out : Tous ces facteurs amènent le candidat, dans le pire des cas, à avoir un black-out pendant l'examen.


Quel type de personne a tendance à angoisser énormément avant un examen ?
Bien souvent, les personnes ayant fait de mauvaises expériences d'apprentissage sont prédisposées à développer une peur des examens. Il s'agit d'individus qui ont déjà dû faire face à des échecs ou ont accumulé les jugements négatifs pendant leurs vie. À cela viennent s'ajouter des facteurs personnels tels que l'anxiété, le manque de motivation, le surmenage ou la tendance à remettre à plus tard. Certains facteurs biologiques (prédisposition génétique) sont également importants, par exemple la tendance à avoir peur rapidement.

Que peut-on faire soi-même contre la peur des examens ?
En premier lieu, il faut une bonne et sérieuse préparation. En plus, il ne faut pas essayer par exemple d’accorder trop de crédit à la perfection, à la performance et à la pression extérieure. En outre, la gestion du stress axée sur les émotions joue également un rôle important. Les personnes concernées n'essaient pas de maîtriser la situation donnée, mais se contentent d'éviter les sentiments désagréables déclenchés par la situation d'examen. Cette gestion néfaste du stress doit être remplacée par une approche axée sur la recherche de solutions. Afin d'obtenir une amélioration durable, il est dans la plupart des cas recommandé de commencer une thérapie pour traiter les problèmes.

On entend souvent parler de black-out pendant les examens. Ce concept relève-t-il de la peur des examens ?
Lorsque des composantes, comme par exemple les scénarios catastrophes, la contrainte de réussir et la peur de l’échec, sont toutes réunies, cela peut se terminer par un black-out. Si une personne souffre d'une véritable peur des examens, la probabilité d'un black-out (complet ou partiel) est très élevée.

Comment réagir correctement en tant que parent face à la peur de la personne concernée ?
En tant que parent, on doit essayer d'influencer les conditions immédiates telles que le perfectionnisme, la contrainte de réussir ou la mauvaise préparation. Cela peut prendre la forme par exemple d’un soutien pendant la phase de préparation, d’une aide à lâcher prise sur le perfectionnisme ou d’un encouragement. Si l'anxiété se répète, il est important que les proches conseillent une thérapie et soient un soutien pour la personne concernée pendant cette période.

À partir de quand faut-il recourir à une aide thérapeutique ?
Lorsque le trac, que tout le monde connaît avant un examen, cède la place à de l'anxiété et que les situations angoissantes se répètent, il convient de faire appel à une aide thérapeutique professionnelle.

Quelles méthodes thérapeutiques existe-t-il ?
À l’heure actuelle, aucune méthode de traitement n'a été développée spécialement pour surmonter la peur des examens. Afin de pouvoir prendre les mesures thérapeutiques correctes, on a recours à des formes de thérapie connues et adéquates et les éléments appropriés sont appliqués pour traiter les conditions préalables. Le facteur temps est un élément important pour réussir à obtenir une amélioration. On ne peut pas obtenir des résultats durables du jour au lendemain.

Il existe divers remèdes maison, tels que la valériane, la lavande ou la camomille, qui sont censés aider à combattre l'anxiété. Dans quelle mesure sont-ils efficaces ?
Ces remèdes maison peuvent certes réduire les symptômes de la tension, mais ils ne peuvent pas agir sur les conditions sous-jacentes. Ces remèdes peuvent donc aider à réduire le stress momentanément, mais à long terme ce n'est pas une solution pour surmonter la peur des examens.

Référence bibliographique : Herzer, F.J.H., Dissertation 2016

Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.