Psoriasis : « Malheureusement, le psoriasis est toujours considéré comme incurable ! »



Maladies & symptômes

Source: TCS MyMed


Le Professeur Nikhil Yawalkar et le Professeur Luca Borradori, tous deux docteurs à la Clinique universitaire de dermatologie et de vénérologie à l’Inselspital de Berne, répondent à nos questions sur le psoriasis.

Professeur Yawalkar, qu’est-ce que le psoriasis et comment le reconnaît-on ?

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique courante de la peau qui touche environ 1,5 à 2 % de la population en Suisse. Dans la plupart des cas, le diagnostic est établi à partir de l’apparence extérieure typique. Un échantillon de peau est rarement nécessaire pour le vérifier.

Existe-t-il différentes formes de psoriasis ?
La forme la plus courante de psoriasis est le psoriasis en plaques (également appelé psoriasis vulgaire), dans lequel apparaissent des foyers arrondis, nettement délimités, rougis et écailleux de taille variable. Les modifications de la peau peuvent être parfois accompagnées de démangeaisons. Souvent, une infection de la gorge est suivie d’une forme de petits foyers de psoriasis « en gouttes » (psoriasis gutatta). Dans certains cas isolés, un psoriasis généralisé se développe sur l'ensemble du corps ou une forme particulière présentant des foyers purulents sur la paume des mains et la plante des pieds ou même sur le corps. En dehors de la peau, des modifications des ongles (p. ex. aspect moucheté, taches jaunâtres, décollement d'ongle, onychodistrophie) peuvent aussi apparaître. Mise à part la peau, une inflammation articulaire douloureuse, appelée arthrite psoriasique, peut se développer chez environ 20 % des personnes touchées.

Sur quelles parties du corps les modifications de la peau se manifestent-elles essentiellement ?
Le psoriasis vulgaire se manifeste généralement dans des endroits privilégiés (appelés sites de prédilection) tels que la face externe des bras et des jambes (en particulier les coudes et les genoux), le cuir chevelu, le nombril et le pli des fesses. Quelques patients présentent des foyers de psoriasis dans la région génitale ou sur la paume des mains et la plante des pieds. Dans ses formes graves, le psoriasis peut apparaître disséminé dans tout l'organisme. 

Quelles sont les causes de la maladie et peut-elle être héréditaire ?
L'origine exacte du psoriasis n'est toujours pas éclaircie. En plus d'une prédisposition héréditaire, il existe certains facteurs qui peuvent déclencher ou aggraver la maladie. Ces facteurs comprennent p. ex. des infections, le stress, l'irritation mécanique de la peau, l'alcool, le tabagisme et certains médicaments (par exemple les bêta-bloquants).

Y-a-t-il un risque de contagion ?
Le psoriasis n’est pas une maladie contagieuse et ne peut donc pas être transmis par contact physique. Il est très important de faire passer ce message, car les patients atteints de psoriasis ne souffrent pas seulement des symptômes cutanés, mais aussi des préjugés, des craintes et du rejet de leur entourage.

Quelles méthodes de traitement peuvent être utilisées ?
Malheureusement, le psoriasis est toujours considéré de nos jours comme incurable. Chez de nombreux patients, différents traitements permettent d'obtenir une période de rémission. Le traitement dépend de nombreux facteurs tels que la gravité et la localisation du psoriasis, des maladies concomitantes (par exemple, l'arthrite psoriasique, des infections chroniques, l'alcoolisme), des facteurs sociaux (par exemple, la pression des délais au travail) et surtout la préférence du patient. Lorsqu'il est léger, le psoriasis se soigne seulement ou presque par des traitements locaux (cortisone et analogues de la vitamine D). En présence de psoriasis modéré à sévère, on a recours aux rayons UVB à spectre étroit ou à un traitement interne par des médicaments tels que le méthotrexate, les fumarates, l'aprémilast, les rétinoïdes ou la ciclosporine. En cas de formes sévères et résistantes aux traitements, les biologiques se sont avérés très efficaces.

Comment le psoriasis affecte-t-il la vie quotidienne des personnes touchées ?
Selon sa gravité, sa localisation et les maladies concomitantes (par exemple, l'arthrite psoriasique), le psoriasis peut entraîner de graves restrictions physiques et psychosociales s'accompagnant d'une réduction de la qualité de vie. Les patients atteints de psoriasis souffrent souvent de stigmatisation et beaucoup sont victimes au quotidien de discrimination et d'humiliation.

La Clinique universitaire de dermatologie et de vénérologie de l'Inselspital de Berne propose régulièrement aux patients et à leurs proches des formations sur le psoriasis. L'équipe de la clinique, composée de spécialistes dans les domaines de la médecine, de la psychologie, de la nutrition et des soins infirmiers, fournit dans le cadre de ces cessions de formation des informations complètes sur la maladie : http://www.dermatologie.insel.ch/de/patienten-und-besucher/patienteninformationen/patientenschulungen/psoriasisschulung/.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.