Poliomyélite : même des adultes peuvent l’attraper



Maladies & symptômesGynécologie

Source: TCS MyMed


Le Prof. Dr Ulrich Heininger, chef de clinique et chef adjoint de la pédiatrie à l'hôpital universitaire pour enfants de Bâle (UKBB) répond à nos questions sur la poliomyélite.

Dr Heininger, qu’est-ce que la paralysie infantile ?
La paralysie infantile ou polio est une infection virale au cours de laquelle les virus peuvent atteindre la moelle épinière et entraîner différentes paralysies des nerfs. Dans le jargon professionnel, on parle aussi de poliomyélite. Le terme est composé du préfixe polio, qui signifie plusieurs, et de myélite issu du grec : inflammation de la moelle épinière. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’est fixé pour objectif d’éradiquer la poliomyélite à l’échelle mondiale.

D’où provient la désignation « paralysie infantile » ?
La maladie est également appelée paralysie infantile parce qu'avant1960, lorsque la vaccination n'était pas encore disponible, la maladie était si répandue et si contagieuse qu'elle était généralement contractée pendant l'enfance.

Comment se transmet l’agent pathogène ?
La polio est une infection déclenchée par un virus dont il existe 3 types différents et qui fait partie du groupe des virus intestinaux (entérovirus). Les entérovirus se transmettent le plus souvent par la voie fécale-orale. Cela signifie que les agents pathogènes excrétés avec les selles (fécales) sont absorbés par la bouche (voie orale). Quand on est réceptif à cet agent pathogène, un seul contact avec une quantité microscopique suffit pour s'infecter. La transmission ne peut se faire que de personne à personne.

Comment se manifeste la poliomyélite ?
Dans 99 % des cas, l’agent pathologique responsable ne déclenche que de la diarrhée. Chez seulement un individu sur 100, les virus se fraient un chemin des selles au système nerveux en passant par le sang. Ils finissent par envahir la moelle épinière, ce qui entraîne une paralysie. Avant 1960, un pour cent environ de la population était donc victime de la poliomyélite. Chez la moitié environ des personnes touchées, la paralysie se dissipe au fil des semaines ou des mois qui suivent.

Est-il vrai que même des adultes peuvent l’attraper ?
Oui, même des adultes peuvent contracter le virus. Si vous vivez en Suisse, vous courez actuellement un risque négligeable de contracter la maladie, puisque, selon les connaissances actuelles, il n'y a pas de poliovirus en circulation. La situation est différente lorsque vous voyagez. La prudence est de mise, surtout dans des pays tels que l'Afghanistan, le Pakistan et le Nigéria. Mais en principe, on peut dire que si vous vous déplacez en Europe, vous n’avez guère de soucis à vous faire.

Les adultes ont-ils d’autres symptômes que les enfants ?
Non, ce sont les mêmes symptômes qui se manifestent.

Comment se traite la polio ?
Malheureusement, il n’existe à cette date aucun médicament contre ces virus. On ne peut que traiter les symptômes de la maladie. Il est regrettable que la paralysie ne puisse pas être traitée efficacement ;  il ne reste que l’option des mesures de soutien.

Peut-on guérir la maladie entièrement ?
La maladie est malheureusement incurable. Si les personnes touchées ont de la chance, la maladie guérit d’elle-même et les paralysies disparaissent.

Il est recommandé de faire vacciner tous les nourrissons et enfants en bas âge. En dehors de la vaccination, existe-t-il d’autres moyens de se protéger de la poliomyélite ?
Non, on peut seulement se protéger de la maladie par une vaccination.

Que doit-on faire quand on n’a pas été vacciné à l’âge d’un bébé ?
Tous les adultes qui n’ont pas été suffisamment vaccinés en bas âge, doivent recevoir une vaccination de rattrapage ! Tous les autres adultes reçoivent un vaccin de rappel tous les 10 ans, s’ils sont exposés à un risque particulier. C’est le cas des personnes qui travaillent en laboratoire avec des poliovirus ou qui évoluent dans des pays où les virus provoquent actuellement des maladies. Quiconque ne possède pas de carnet de vaccination et ne peut pas prouver qu’il a déjà été vacciné devrait donc recevoir une immunisation de base administrée sous forme de trois vaccins.

Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.