La diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est une maladie infectieuse de l’intestin qui est causée, dans la plupart des cas, par des bactéries. Foto: Pixabay


Médecine du voyageMaladies & symptômes

Source: TCS Info Feed


La diarrhée en vacances. Voici des astuces pour la traiter et pour déterminer à quel moment il est peut-être plus prudent de voir un médecin.

Le Professeur Dr med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin chef et Chef de clinique du Centre universitaire d’urgences de l’hôpital de l’Ile (Hôpital universitaire de Berne), s’exprime sur le thème de la diarrhée du voyageur.

Monsieur Exadaktylos, comment peut-on prévenir la diarrhée du voyageur lorsqu’on est à l’étranger ?
20 à 60 pourcents des voyageurs issus de pays industrialisés, donc des personnes au bénéfice d’un système intestinal plutôt « gâté », tomberont malades en raison d’une diarrhée du voyageur pendant un voyage dans un pays en transition ou en voie de développement. Même en mettant en œuvre la meilleure prévention, cela peut arriver. Il est recommandé de ne consommer que des plats cuits (durant plusieurs minutes au moins), bouillis, ou pelés ; ceci est bien sûr utopique ! Il est important de ne boire de l’eau ou des boissons que depuis des bouteilles scellées par un processus industriel. N’oubliez pas d’utiliser de l’eau « propre », également lorsque vous vous brossez les dents. Voici une astuce d’un collègue : si de l’eau en bouteille n’est pas disponible, on peut aussi se rincer la bouche avec du gin ou de la vodka. Ces alcools désinfectent en plus la bouche et sont disponibles quasiment partout. Plus on passe de temps à l’étranger et plus notre tube digestif s’habitue aux différents agents pathogènes qui peuvent déclencher les diarrhées et ainsi on « s’immunise ». Pour des voyages dans des pays lointains, on peut aussi se laisser conseiller par son médecin et, en fonction des besoins, se faire vacciner contre le choléra ou les salmonelles. Ceci ne protège néanmoins que partiellement contre les diarrhées.

Comment peut-on traiter soi-même les symptômes de la diarrhée du voyageur ?
De 20 à 40 pourcents de toutes les diarrhées en voyage ne rendent malade que pendant un à deux jours. Et ce n’est qu’un petit pourcent d’entre-elles qui mène à des hospitalisations. La plupart du temps, il n’y a qu’à attendre que « cela passe ». C’est clair que c’est très désagréable, mais en général, après 24 à 48 heures tout est terminé. Mais il est vrai que l’on peut, à cette occasion, perdre très rapidement beaucoup d’eau et d’électrolytes. En priorité il s’agit donc de remplacer ces deux éléments au moyen de boissons comprenant des électrolytes. Du thé sucré, des jus de fruits industriels, du bouillon et des pâtisseries salées permettent de rééquilibrer ces pertes. Si vous souhaitez faire votre remède vous-même, le mieux est de dissoudre une demie tasse à café de sel de cuisine et environ trois cuillères à thé de sucre dans un litre d’eau. Même si les boissons de type « col »a ne sont pas des boissons de réhydratations idéales, il y a tout de même énormément de personnes qui les supportent bien. C’est toujours mieux que rien.

Quand un avis médical est-il indispensable ?
Si du sang se retrouve dans la diarrhée ou si les accès de fièvre dépassent les 38,5 C°, alors on ne parle plus vraiment de diarrhée du voyageur, mais plutôt de dysenterie. En Amérique latine et en Afrique, entre 5 et 10 pourcents des diarrhées tombent dans ces catégories. En Asie du sud-est, cela va jusqu’à 20 pourcents. Une dysenterie qui dure plus de 48 heures ou qui se manifeste chez une personne affaiblie ou âgée doit toujours être traitée par un médecin. Si on vous prescrit un antibiotique pour une diarrhée du voyageur, alors la durée de l’affection sera raccourcie dans le meilleur des cas d’environ 1,5 jour. L’absorption conjointe de Loperamid, un remède classique contre la diarrhée, améliore encore le pronostic.

Est-ce que la diarrhée du voyageur est contagieuse ?
La diarrhée du voyageur classique n’est pas contagieuse. A moins d’entrer en contact avec les excrétions d’une personne malade et que l’on contamine les objets qui arrivent en contact avec la bouche. Une bonne hygiène est donc très importante. Des substances de désinfection contenant de l’alcool sont disponibles presque partout. Sinon vous pouvez vous rabattre sur un alcool fort trouvé au supermarché. Là aussi, c’est toujours mieux que rien.

Est-ce que la diarrhée du voyageur peut mettre la vie en danger ?
Chez de petits enfants, des personnes âgées ou des individus ayant des maladies connues du système stomaco-intestinal ou pour des personnes dont le système immunitaire ne fonctionne pas bien, il est possible que des épisodes sévères puissent devenir dangereux pour leur vie, si ces accès ne sont pas soignés. C’est pourquoi il s’agit de consulter un médecin rapidement si une occurrence de maladie devait durer plus de 48 heures.

Logo Insel

 

Dieser Beitrag wurde in Zusammenarbeit mit Prof. Dr. med. Aristomenis Exadaktylos, Chefarzt und Klinikdirektor Universitäres Notfallzentrum Inselspital (Universitätsspital Bern), realisiert.
Verwenden Sie diese Informationen nicht als alleinige Grundlage für gesundheitsbezogene Entscheidungen. Fragen Sie bei gesundheitlichen Beschwerden Ihren Arzt oder Apotheker. Surfen im Internet ersetzt den Arztbesuch nicht
Für Anregungen und Inputs, können Sie uns gerne per Mail kontaktieren: med@tcs.ch

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.