Mythe ou réalité : trois questions posées à notre Médecin-chef

Le Professeur Dr med. Aristomenis Exadaktylos. Photo : Inselspital Bern


Médecine d’urgenceMobilité

Source: TCS Info Feed


Le Professeur Dr med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin-chef et Chef de clinique au Centre universitaire des urgences (Hôpital de l’Ile, Berne) nous éclaire au sujet de ces trois questions.

On entend souvent dire que la peau n’oublie aucun coup de soleil. Mythe ou réalité ?
Réalité : Le coup de soleil est une brûlure des différentes couches de l’épiderme et il est causé par le rayonnement ultraviolet du soleil – en particulier par les rayons UV-B, car ces rayons présentent des ondes plus courtes et sont donc plus énergétiques. La succession et la répétition de tels coups de soleil peut causer des dommages à notre ADN, au sein des cellules de la peau. Et oui, notre ADN n’oublie pas et un dérèglement de notre code génétique peut déclencher des cancers de la peau.

Les traces de GHB sont détectables pendant une longue durée dans le corps humain. Mythe ou réalité ?
Mythe : il n’existe malheureusement pas de « GHB classique ». Le danger principal de ces « bombes chimiques » fabriquées à base de toutes sortes de composants trouvés sur les étagères d’apprentis chimistes est qu’au moment où la victime commence à revenir à elle et à se souvenir de ce qui lui est arrivé et se rend dans un service d’urgences, les drogues ne sont plus détectables dans son corps.

Est-ce que les piqûres de moustiques peuvent transmettre des maladies ? Mythe ou réalité ?
Réalité : oui les piqûres de moustiques peuvent, en partie en tout cas, transmettre des maladies. Ceci est plutôt l’exception sous nos latitudes. Avant d’entreprendre un voyage dans des contrées éloignées, il faut bien se renseigner auprès de son médecin traitant ou auprès d’un médecin spécialisé dans les voyages. Si, au retour d’un tel voyage, l’on ne se sent pas bien pendant une durée plus étendue, il faut impérativement consulter. Le plus souvent, les symptômes grippaux, de la fièvre ou des états de fatigue inexpliqués sont des indications de ce type de maladies. Mais le spectre de réactions est très large.

Chère lectrice, cher lecteur, merci de nous faire parvenir vos questions à la rubrique « Mythe ou réalité? » - nous les transmettrons à notre Médecin-chef et publierons bientôt ses réponses sur l’Info Feed. Envoyez vos questions à med@tcs.ch

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.