Voici pourquoi la grippe d’été n’est pas le songe d’une nuit d’été

Photo : Pixabay


Maladies & symptômesMédecine du voyage

Source: TCS Info Feed


Le Professeur Dr med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin-chef et Chef de clinique du Centre universitaire des urgences de l’Hôpital de l’Ile (Berne), nous donne de précieuses indications au sujet de la grippe d’été.

Monsieur Exadaktylos, quelle est la différence entre une grippe classique d’hiver et une grippe d’été ?
En règle générale, la grippe d’été est ce que l’on appelle une infection grippale. Celle-ci se produit au travers d’un refroidissement classique, c’est-à-dire qu’un corps échauffé ou transpirant et exposé à de l’air froid, et que nos muqueuses nasales, buccales et pharyngiennes qui protègent nos entrées respiratoires s’assèchent et ainsi sont moins bien irriguées par la circulation sanguine. C’est ainsi que nous perdons nos fonctions de défense et que différents virus peuvent pénétrer dans notre corps et nous rendre malades.

De la même manière qu’en hiver, donc ?
En hiver, le mécanisme est similaire. C’est pourquoi il faudrait respirer l’air froid par le nez et non pas par la bouche, vu que le nez est bien irrigué par le sang et qu’il peut réchauffer l’air froid pendant son passage. Néanmoins, lors du déclenchement de la grippe d’hiver, il s’agit principalement de virus de type influenza, et ceux-ci nous rendent beaucoup plus malades que les virus à l’œuvre en été.

Est-ce que la contagion est différente entre l’été et l’hiver ?
Non, la grippe d’été, elle aussi, tout comme la grippe d’hiver, est une maladie causée par l’absorption de minuscules gouttelettes, et donc disséminée par un éternuement ou une mauvaise hygiène des mains et du nez. L’on est contagieux pendant une durée d’environ une semaine et l’on devrait faire attention à ne pas contaminer son entourage.

Pourquoi tombe-t-on malade en été ?
Cela est dû au continuel changement entre la température intérieure et extérieure : ceci favorise une lésion des muqueuses protectrices. C’est pourquoi une grippe d’été commence, en principe, par une démangeaison dans la gorge – c’est le signe d’une irritation de la muqueuse.

Quels sont les symptômes d’une grippe d’été ?
Les grands classiques : fièvre, maux de gorge, fatigue, douleurs à la tête ou aux membres. Il est à noter que les symptômes sont beaucoup plus courts que pour une grippe d’hiver et qu’ils sont tout de même moins importants que ceux des virus influenza.

Comment peut-on traiter une grippe d’été ?
Sur une base symptomatique. Se reposer, beaucoup boire et prendre des médicaments antifébraux. On n’a que rarement besoin de plus. Au contraire de l’hiver, par contre, de nombreuses personnes contaminées ne prennent pas au sérieux le besoin de repos. Ces personnes restent actives, font du sport et continuent de travailler. Cette attitude est le meilleur moyen de faire durer et de « trainer » cette grippe, qui peut par la suite vraiment nous affecter.

Quand doit-on consulter ou se rendre aux urgences ?
Si les symptômes perdurent plus de trois à cinq jours ou s’ils s’aggravent. Là, il faut absolument consulter un médecin. Pour les personnes âgées ou celles avec un système immunitaire affaibli, la prudence est de mise : en raison de maladies ou d’affections chroniques ou d’opérations, les personnes membres de ces groupes à risques ne doivent pas se gêner de consulter un médecin même assez tôt après le déclenchement des premiers symptômes. Même une grippe d’été ne termine pas toujours en songe d’une nuit d’été, il faut la prendre au sérieux.

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.