Qu’est-ce qui soulage vraiment les maux de gorge ? Les explications d’un expert

Dr Alexander Volck, chef de la clinique d'oto-rhino-laryngologie à l’Hôpital cantonal de Schaffhouse.


Maladies & symptômes

Source: TCS MyMed


Dr Alexander Volck, chef de la clinique d'oto-rhino-laryngologie à l’Hôpital cantonal de Schaffhouse, répond à nos questions sur les maux de gorge.

Monsieur Volck, en cette saison, on voit beaucoup de voitures décapotables rouler. Le vent de la vitesse augmente-t-il le risque de maux de gorge ?
Le vent de la vitesse entraîne une hypothermie locale au niveau de la gorge, notamment lorsque la peau est humide due à la transpiration. Cela mène d’une part à des contractions de la musculature qui déclenchent des douleurs à la mobilisation et d’autre part à une faiblesse locale des défenses immunitaires, doublée d’une prédisposition accrue aux infections s’accompagnant d’inflammations des muqueuses.

À quoi reconnaît-on le mal de gorge classique ?
L’inflammation locale des muqueuses entraîne des douleurs à la déglutition, accompagnée parfois d’une température corporelle légèrement plus élevée de 38°C.

Y-a-t-il différentes formes de maux ?
Oui, on peut faire la distinction entre des douleurs musculaires qui proviennent des mouvements du cou, en particulier de la rotation de la tête, et les douleurs à la déglutition qui sont dues en général à des inflammations locales des muqueuses.

On entend souvent dire qu’il vaut mieux renoncer à manger des aliments épicés, à fumer et à boire de l’alcool quand on a des maux de gorge. Est-ce vrai et y-a-t-il d’autres facteurs à éviter ?
La nourriture épicée, le tabac et l’alcool irritent la muqueuse locale, renforçant les douleurs et retardant la guérison. Par ailleurs, la sécrétion gastrique est augmentée, ce qui peut irriter surtout les muqueuses en cas de reflux (remontées acides dans l’œsophage)

Les maux de gorge peuvent-ils être un signe avant-coureur de maladies plus graves ?
Il est rare qu’une inflammation des amygdales conduise à un abcès amygdalien. Cet abcès amygdalien doit être opéré pour empêcher une propagation de l’infection dans les parties molles du cou voire même dans la cage thoracique. Du reste, des maux de gorge qui persistent sur une longue période peuvent être le premier symptôme d’une affection maligne.

Quand est-il conseillé de consulter un médecin ?
En principe, une infection virale des voies respiratoires supérieures guérit sans séquelle au bout de 7 à 10 jours. En cas de fortes douleurs unilatérales ou qui durent depuis plusieurs semaines (avec irradiations notamment dans l’oreille) ou en cas d’incapacité d’avaler, par conséquent lorsqu’il n’est plus possible de boire, il est conseillé de consulter un médecin.

Comment traiter les maux de gorge ?
En règle générale, de manière symptomatique en prenant des antalgiques et anti-inflammatoires, en buvant davantage et en ménageant les cordes vocales.

Des boissons chaudes avec du miel permettent d’y remédier. Mais quels remèdes maison sont vraiment efficaces ?
Utilisé localement, le miel, un peu comme la sauge, a des vertus désinfectantes. Le fait d’hydrater en permanence la muqueuse en buvant plus ou en inhalant a un effet positif sur les maux et la rapidité de la guérison. Beaucoup de patients trouvent l’application locale de chaud agréable et portent par exemple un foulard.

Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail: med@tcs.ch

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d’informations à ce sujet et sur vos droits en tant qu’utilisateur, veuillez consulter notre politique de confidentialité en bas de page. Cliquez sur « J’accepte » pour consentir à l’utilisation des cookies et pouvoir visiter notre site.